header

23ème Congrès National de Cardiologie / Marrakech, 18-20 Octobre 2018

Présentation des résultats  de la première enquête nationale sur l’infarctus du cœur  (Crise cardiaque)  au Maroc

19 octobre 2018/ Marrakech- Palmeraie, Palais des Congrès

Dr Anwar CHERKAOUI

L’infarctus du cœur ou crise cardiaque peut tuer ou provoquer des paralysies à vies, si un traitement adéquat n’est pas mis en route dans les 4 à 6 premières heures après la crise cardiaque. C’est le cri d’alerte que lance Pr Samir ZTOT, président du 23ème congrès national de cardiologie, organisé à Marrakech, les 18, 19 et 20 octobre 2018.

Et pour avoir des données scientifiques épidémiologiques sur la situation de l’infarctus du myocarde au Maroc, la société marocaine de cardiologie (association scientifique), a lancé durant l’année 2018, une vaste étude à travers toutes les villes du Royaume. Les premiers résultats de cette étude nationale, qui a porté sur environ 1000 malades provenant de 76 villes seront présentés vendredi 19 octobre 2018 lors de cette session de formation continue sur les maladies cardio-vasculaires.

Cette étude s’est déroulée auprès de 100 médecins cardiologues, exerçant dans 57 centres de prise en charge des maladies cardio-vasculaires, répartis sur les centres hospitaliers universitaires, les hôpitaux régionaux de la santé publique, les hôpitaux militaires, les centres et cabinets privés de Cardiologie. Cette première phase de l’étude qui s’est étalée sur 5 mois, a adopté une méthodologie rigoureuse, avec un contrôle de qualité assuré par un expert en recherche médicale clinique.

img494 18102018

Il faut savoir qu’en France, le nombre d'infarctus du myocarde est de 120000 par an. Environ 10 % des victimes décèdent dans l'heure qui suit et le taux de mortalité à un an est de 15 %. Au Maroc, les premieres statistiques nationales seront disponibles grâce aux données recueillies dans le registre national de l‘infarctus du myocarde, qui sera finalisė d’ici fin 2019.  

Le pronostic de la crise cardiaque s’est bien amélioré au cours des quinze dernières années, grâce aux progrès thérapeutiques, à la vitesse d'intervention des équipes médicales d’urgence et à la disponibilité accrue d'unités de cardiologie interventionnelles, opérationnelles sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre, tient à préciser Dr Samir ZTOT. 

  Le 23ème congrès national de cardiologie, dont les principaux partenaires scientifiques sont les sociétés française et Européenne de cardiologie, portera également sur les actualités diagnostiques et thérapeutiques sur des pathologies très fréquentes : la revascularisation du cœur après infarctus, l’hypertension artérielle, les syncopes liées à des problèmes cardiaques ainsi que l’exercice sportif et les maladies cardiaques.         

pdf icon Le programme 2018

Pour plus d’informations:

Dr Samir ZTOT,
0661216372

Mots-clés: Crise cardiaque, SMC, Congrès National de Cardiologie


Suivez-nous sur Facebook

Nos partenaires

Sante21.ma

La Santé au 21ème sciecle

L'actualité médicale et pharmaceutique au maroc.